Bonjour à tous.

 

Je m’appelle Akiko Oishi.
Fin octobre 2018, j’ai démissionné de mon poste de la Préfecture d’Osaka au sein de
laquelle j’avais travaillé continuellement durant 16 ans. Non pas parce que le travail dont je
m’occupait là ne me semblait pas valoir la peine, mais parce qu’alors, je me suis sentie
soudain désireuse d’aller tout droit vers mon objectif véritable. Ce fut pour moi une décision
personnelle risquée mais importante.

 

Pensez-vous que la vie des gens s’est améliorée au cours des dix dernières années sous
l’administration préfectorale d’Osaka, dominée par le parti Japan Innovation Party ?

 

Derrière ces slogans mirobolants que ce parti dominant ne cesse de répéter, de nombreuses
anomalies subsistent sans être nullement corrigées et, à présent, finissent par créer de
graves problèmes. C’est à cette situation-là que je voudrais m’efforcer de remédier.

 

Changer la société, dites-vous que ce n’est pas à la portée d’une citoyenne quadragénaire,
qui n’a aucune qualité exceptionnelle, et qui est en train d’élever son enfant ? Plutôt
convaincue du contraire, je me propose de relever ce défi.

Je me permets aussi de vous proposer d’agir ensemble.

 

Les élections locales à l'échelle nationale auront lieu le 7 avril 2019.
Je serai candidate à l'élection de l'Assemblée préfectorale d'Osaka dans la circonspection
électorale de Yodogawa.

 

Akiko Oishi

(traduction : Shigeki Hori )